Embrun : la mairie reprend l’eau potable en main, les prix chutent de 30%

JEAN-LUC TOULY

L’eau étant un besoin vital et universel, peut-elle être confiée à des intérêts privés ? En France, et c’est une bonne nouvelle, de plus en plus de communes répondent désormais par la négative. Résultat ? Des réseaux de distribution en meilleur état et des prix qui chutent.



Commentaires (0)